Partenariat Scolarisation Majunga

            décembre 2021

Les comptes de 2021
21 954 € de recettes, 22 404 € de dépenses, soit un déficit de 450 €. Au 1er janvier 2022, nous disposons d’une réserve de 11 816 €, issue des excédents des années antérieures. Cela nous semble satisfaisant. Nos finances sont solides. Notre budget a augmenté de 30 % entre 2020 et 2021.

L’argent part à Majunga
C’est un choix assumé de l’association : limiter au strict minimum les dépenses en France. Pour 2021, 84 € pour l’assurance responsabilité civile, 60 € pour le site internet (propriété du nom de domaine pour 2 ans), 119 € de frais bancaires (virements vers Majunga). C’est tout. Le fonctionnement des instances de l’association est strictement bénévole.
 
La pluie est arrivée très tard. On voit les conséquences sur cette photo. Normalement, les rizières sont déjà bien vertes en ce moment. Pénurie de riz à prévoir, augmentation des prix ..
La pluie est arrivée très tard. On voit les conséquences sur cette photo. Normalement, les rizières sont déjà bien vertes en ce moment. Pénurie de riz à prévoir, augmentation des prix ..
98 parrains, des entreprises, une école, des collectivités

Nous sommes 98 donateurs en 2021. Ce chiffre comprend  4 entreprises (Modelacion Fotch, Koa Food, Synergie Restauration, Katxi Klothi), une école (le Collège Sainte-Marie de Saint Jean de Luz), les communes de Pencran et de La Martyre. En 2022, nous allons chercher à augmenter le nombre de communes partenaires. 
Evolution des dépenses à Majunga

Nos dépenses de fonctionnement (salaires, déplacements, téléphone, loyer, impôts, …) sont globalement stables. Ainsi la masse salariale augmente très peu : 7 041 € e n 2020, 7 320 € en 2021 (+ 4 %). Par contre, les dépenses liées directement aux bénéficiaires augmentent très nettement : frais de scolarité, fournitures scolaires, santé. Pour ces 3 lignes budgétaires, les dépenses augmentent de 32 % : 7 062 € en 2020, 9 344 € en 2021. Plusieurs explications : nous avons un peu plus d’enfants (115 au lieu de 105), des nouvelles dépenses de cantine (une très bonne chose), du soutien scolaire obligatoire et payant dans les écoles publiques primaires (EPP), beaucoup de malades (Covid, syndromes de grippe, …), et une nette augmentation du prix des fournitures scolaires. 
 

L’enseignement public se dégrade à Majunga : soutien scolaire obligatoire et payant en primaire (forme de privatisation qui ne dit pas son nom).


Dans les collèges et le lycée, des professeurs manquent, certaines matières ne sont donc pas enseignées, et d’autres montrent une très faible motivation …
L’apport de Solidarité Enfants du Monde

Nos amis de Solidarité Enfants du Monde (SEM) financent le riz pour les familles (20 kgs par mois pour 43 familles). 4 453 € apportés en 2021. 4 107 € dépensés. Mais aussi les petits projets économiques des familles (274 € dépensés en 2021). Après concertation, SEM a décidé d’étendre la distribution du riz à toutes les familles en 2022 (actuellement 56 familles).

Sécurité de la circulation de l’argent à Majunga et transparence

Nous suivons de près les dépenses à Majunga. Nous avons mis en place des procédures strictes et transparentes : double signature du compte bancaire ; Myriam, coordinatrice, ordonne seule les dépenses ; Georginnot tient la caisse et établit un brouillard de comptabilité de caisse ; toutes les dépenses sont justifiées par écrit (factures ou reçus) ; les pièces comptables sont transmises chaque semaine à 3 membres du bureau ; la comptabilité mensuelle est établie par le président et vérifiée par la trésorière ; chaque mois la comptabilité est transmise aux donateurs. Nous avons deux objectifs : la sécurité et la transparence. 
Fête de Noel

C’est un moment attendu par les enfants qui préparent chaque année des chants et danses les semaines précédentes. Petit spectacle, distribution de cadeaux par le père noël, goûter. Cela est simple.

Pour la grande majorité des enfants, c’est le seul cadeau qu’ils reçoivent de toute l’année. Les plus grands ont reçu cette année une lampe solaire ou un dictionnaire, à leur demande. La lampe s’avère très utile pour qu’ils puissent réviser leurs leçons et faire leurs devoirs le soir, à la maison où il n’y a pas d’électricité. 
Ici, une danse traditionnelle du sud de Madagascar par les jeunes bénéficiaires dAndohagara.
Ici, une danse traditionnelle du sud de Madagascar par les jeunes bénéficiaires dAndohagara.
La santé des enfants est une priorité

Nos dépenses de santé ont fortement augmenté en 2021. Très probablement à cause du Covid (il est cependant difficile d’en être certains : on ne teste pas les malades à Majunga). Nous avons une convention avec deux centres de santé. Les bénéficiaires disposent d’un carnet tamponné par l’association et se rendent dans les centres, librement, dès qu’ils en ont besoin. Nous payons les factures à la fin du mois. Cela fonctionne ainsi depuis 7 ans. Soulignons que les bénéficiaires sont très honnêtes et respectueux (il pourrait y avoir des abus, par exemple en prêtant son carnet à une autre personne – ce n’est pas le cas).
Ci-dessus, le Centre Bardelli, un des centres partenaires, dirigé par notre amie, le Docteur Candide Horace
Ci-dessus, le Centre Bardelli, un des centres partenaires, dirigé par notre amie, le Docteur Candide Horace
 
 



Créer un site
Créer un site