Octobre 2016

Prévue le 3 octobre, la rentrée scolaire a été reportée de deux semaines dans les écoles publiques de Majunga. En cause : l’absence de budget de fonctionnement et le manque de locaux et d’équipements. Les classes sont surchargées (souvent 70 enfants), les salles généralement en très mauvais état : toitures qui prennent l’eau, fenêtres cassées ou absentes, portes dégradées, tables-bancs branlantes, … Et le Ministère se désengage des frais de fonctionnement des établissements. Cela ne va pas s’améliorer.
Augmentation des prix
 
Le kapoaka est la mesure courante, utilisée notamment pour le riz et les graines. 1 kg de riz, c’est 3,5 kapoaka. Les anciennes boites de lait concentré servent de mesure.

Le kapoaka de riz a beaucoup augmenté ces deux derniers mois. Beaucoup de familles d’Andohagara ont des difficultés pour trouver de quoi manger tous les jours. Alors, les mamans passent leurs journées à casser des pierres à la carrière. Mais aussi les enfants et parfois les grands-parents.

Ainsi une maman, veuve, avec 5 enfants, dont deux scolarisés par l’association. Elle quitte la maison avant 7 heures pour la carrière avec les 3 petits enfants qui ne vont pas à l’école. Les deux enfants scolarisés les rejoignent à midi pour travailler pendant au moins une heure avant de retourner à l’école l’après-midi.  
Sous un soleil écrasant les mamans et les enfants cassent des pierres pour en faire des gravillons
Sous un soleil écrasant les mamans et les enfants cassent des pierres pour en faire des gravillons
Distribution de riz
 
La première distribution de riz de l’année scolaire a eu lieu le samedi 29 octobre pour les familles des enfants bénéficiaires des quartiers d’Aranta, Abattoir et Andohagara, soit 39 familles : 21 d’Andohagara, 14 d’Aranta, 3 d’Abattoir et 1 de Belinta.


Les familles sont arrivées très tôt. Une maman (d’un nouveau bénéficiaire) a dit : « Je remercie Dieu pour cette distribution de riz car, depuis une semaine, mes enfants n’ont mangé qu’un jour sur deux ».
La distribution du riz est toujours un moment chaleureux où on se donne des nouvelles Ici Myriam entourée des mamans
La distribution du riz est toujours un moment chaleureux où on se donne des nouvelles Ici Myriam entourée des mamans
Animations
 
Les animations dans les 4 quartiers ont recommencé chaque semaine. Les enfants (bénéficiaires et quelques autres habitués de chaque quartier) étaient tous aux rendez-vous, très heureux d’être là. C’est le seul moment où ils jouent, chantent et rient ensemble. Un petit moment de bonheur.


Les mamans des nouveaux enfants bénéficiaires sont venues observer les animations. Nous avons pensé qu’elles avaient peut-être peur.

Mais elles nous ont dit : « Non, pas du tout. Les enfants parlent beaucoup de qu’ils font avec vous et nous étions curieuses de voir cela ! » 
Chaque séance danimation est composée dun moment en intérieur dessins peinture activité manuelle et dun grand jeu collectif
Chaque séance danimation est composée dun moment en intérieur dessins peinture activité manuelle et dun grand jeu collectif
Concombres
 
Solidarité Enfants du Monde aide aussi une famille de cultivateurs qui produisent des légumes. La première récolte de l’année, en mars dernier, avait été décevante. Depuis, la famille a beaucoup travaillé et la seconde récolte, essentiellement des concombres, est très bonne : le volume de la production a triplé. La famille dispose maintenant d’une charrette pour le transport vers la ville (18 kilomètres). Ils louent les zébus.  
Un Scooter

 
L’équipe de PSM Majunga dispose désormais d’un scooter, bien utile pour les déplacements, surtout pour les quartiers éloignés d’Andohagara et de Belinta.  
Une nouvelle maison pour Ardine et Dominique


(photo de droite)

Nous avons financé cette petite maison, en cours de finition, pour Ardine, Dominique et leurs frères et sœurs.

Coût final : 120 €



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement