mars 2017

Accord de siège

C’est le droit pour une association étrangère d’intervenir directement à Madagascar. Nous avons obtenu cet accord formel en mars 2015 pour 2 ans. Le renouvellement de cet accord ne posait aucun problème de principe. Mais le dossier à fournir a été particulièrement complexe. Ainsi toute une série de documents financiers prouvant que nous n’importons pas illégalement de véhicules ou de matériel hi-tech … Ainsi un épais dossier pour être immatriculé à la Région, ce qui n’a strictement aucune utilité … Cela nous a coûté du temps et de l’argent. Mais, bon, c’est fait !

Myriam en France au mois de mai


Le voyage de Myriam s’inscrit dans une volonté de contacts directs avec les donateurs, de communication dans les médias afin de crédibiliser un peu plus nos activités, de rencontres avec nos partenaires (associations, municipalités, écoles, …).

Myriam a obtenu son visa.

Elle sera en France du 3 au 31 mai. 
Le voyage de Myriam est loccasion de mieux connaitre la réalité du travail de lassociation
Le voyage de Myriam est loccasion de mieux connaitre la réalité du travail de lassociation
Les enfants sont heureux de modeler de petits personnages en argile
Les enfants sont heureux de modeler de petits personnages en argile

Animations

Les enfants ont préparé leurs réponses aux élèves des écoles de Pencran et de Lanrivoaré : contes malgaches (Aranta), dessins, coloriages, illustrations de leur portrait (Belinta), présentation de leur habitat et recettes de cuisine (Andohagara).

Beaucoup d’émotion autour du départ de Majunga, fin mars, des stagiaires infirmières de la Croix-Rouge de Brest.

Comme chaque année, les enfants s’attachent aux stagiaires (et réciproquement). 
Distribution de vêtements

 Nous avons reçu 9 valises pleines de vêtements et de jeux, mais aussi des produits d’hygiène et des jouets, par les stagiaires infirmières et par Jean Paul, arrivé début mars.

Nous avons donné les vêtements au cours de ce mois. Les familles étaient très contentes.

A Andohagara, la distribution a été suivie de danses bretonnes auxquelles les mamans malgaches et les enfants bénéficiaires ont participé.  
Les familles qui peuvent cultiver une parcelle s'en sortent mieux
Les familles qui peuvent cultiver une parcelle s'en sortent mieux
Comment se nourrir ?

 Malgré la distribution de 25 kgs de riz par l’association, les familles ont de plus en plus de difficulté à se nourrir.

Suivant la hausse du prix du riz, aliment de base, tous les produits alimentaires ont augmenté.

Une famille nous a raconté : « Nous sommes habitués à ne pas manger de riz tous les jours. Mais, maintenant le manioc et le maïs sont devenus trop chers pour notre budget. Comment allons-nous pouvoir survivre ? ».

Il y a 13 personnes à la maison : 2 adultes et 11 enfants.

Sentir bon


Une maman vend de l’ail au marché.

L’odeur ne la quittait pas.

Et puis les stagiaires infirmières ont apporté des savonnettes.

Grande découverte pour la maman : elle n’imaginait pas que le savon puisse être parfumé. « Maintenant, je revis, j’aime la bonne odeur de ce savon ».
Nous avons pu donner aussi 5 jeux de maillots de foot aux enfants
Nous avons pu donner aussi 5 jeux de maillots de foot aux enfants
Les femmes sont les premières et principales victimes du manque de respect et des abus de pouvoir
Les femmes sont les premières et principales victimes du manque de respect et des abus de pouvoir
Cauchemar
 
C’est une maman d’Andohagara qui souffrait d’un kyste aux ovaires.
La famille s’est mobilisée pour financer l’opération. Nous avons décidé d’apporter le complément des frais. Tout se présentait bien. Cela s’est passé au CHU d’Androva.

Le chirurgien, un interne, a décidé, sans aucun accord ni consultation, de lui enlever tous les organes : trompes, ovaires, utérus … Il a ouvert le bas-ventre sur 25 centimètres. Les mauvaises conditions d’asepsie ont entraîné une infection. Il a fallu enlever les points de suture …

Nous sommes révoltés et inquiets pour la maman. 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement