Partenariat Scolarisation Majunga

                                            Février 2019

Changement de style pour ce mois de février.  Voici un exemple du déroulement d’une semaine de notre travail.
 
Lundi
 
8 h 30. Rencontre avec  la directrice et le surveillant de l’école privée Papoose car le surveillant a renvoyé les 4 filles bénéficiaires pour cause de retard d’écolage et de bavardages. Il était convenu avec la directrice que l’association paierait les écolages entre le 10 et le 15 du mois. Nous avons respecté le contrat. La directrice s’est excusée : elle n’était pas au courant de la décision du surveillant. Incident clos. Nous avons profité de notre présence sur place pour rencontrer les enseignants des enfants bénéficiaires. 



10 h.

Visite à la directrice de l’EPP Firaisana et une enseignante pour parler de la correspondance entre la classe de CM1 et une école de Saint-Jean-de-Luz.


Nous avons insisté pour que les enfants malgaches puissent écrire ce qu’ils veulent, librement, sans le filtre des adultes.

13 h 30.

Départ en bus pour Andohagara (50 minutes de trajet).

Première heure consacrée à une séance d’hygiène et de bien-être avec les mamans et les jeunes filles, animée par Julie.

Cette semaine : fabrication d’huile de coco (suite) et explications des possibilités d’usage de cette huile : crème hydratante, cheveux, huile de massage, …

Puis les produits naturels pour lutter contre les poux : huile de coco, vinaigre blanc, bicarbonate mélangé avec du sel. L’objectif de ces séances est aussi l’estime de soi, le renforcement des liens entre elles.
16 h 30.

Séance de français avec les jeunes bénéficiaires (environ 10). Aujourd’hui, débat sur l’égalité entre les sexes. Chaque jeune doit soutenir ses idées sans juger celles des autres. Tout en parlant en français.
Mardi

 8h 30. Réunion de l’équipe, comme chaque semaine. Partage des informations, des problèmes rencontrés dans chaque quartier. Partage des visites à domicile de la semaine précédente. Planification de la semaine. Choix des animations.  
 13h 30.

Visites à domicile à Andohagara.

Cette semaine, nous avons choisi 3 familles.

Tahiry, la nouvelle kiné qui remplace Sarah, nous accompagne.  Visite à Martine (4 kms plus loin), fillette handicapée, discussion avec la grand-mère qui élève Martine.

Puis visite à la maman de Finoana dont 4 enfants sont atteints par la rougeole, ce qui l’a obligée à dépenser toutes ses économies ainsi de que son petit fonds de commerce.

Et, enfin, séance de kiné avec Séraphin. Son attelle est déjà trop petite et il l’a abimée en grattant le sol. Retour à Majunga à 18 h. 
Mercredi

8 h 30 Visites à domicile dans le quartier d’Aranta.  

La Maman de Josiane. Ses deux filles bénéficiaires ne sont pas venues à l’école la semaine dernière, nous sommes passés pour savoir pourquoi  et voir l’état de santé des petites jumelles (en sous-poids, le lait de la mère n’étant plus suffisant). Sur place, nous constatons que les enfants sont malades de la rougeole. La maman pense que cela se soigne par des tisanes et des bouillons de feuilles. Nous avons essayé de la convaincre d’envoyer les enfants chez le médecin.

La maman de Nirina.

Le toit de la maison a été emporté par la tempête.

L’association finance le satrana (grandes feuilles) pour réparer le toit.

Les proches de la maman  de Nirina ne veulent pas effectuer les travaux. Nous avons rencontré son frère et la femme de ce dernier pour leur expliquer le fonctionnement de l’association (nous payons les fournitures et la famille réalise les travaux) et leur demander un effort d’entraide. 
La maman de Milamina et Valérie. Les deux enfants ne viennent plus aux animations le samedi. La maman nous a dit que c’est elle qui leur a demandé de rester  l’aider (vendre des fruits, aider au tâches ménagères, s’occuper de leurs petits frères et sœurs). Apres discussion, la maman a accepté de les laisser assister aux animations mais surtout au soutien scolaire. L’animation du samedi ne dure que 2 h et les enfants pourront travailler après.

La Maman de Sôlo : Sandra est malade depuis 2 semaines, elle s’efforce de suivre sa formation en coupe et couture, mais, après deux passages au dispensaire, ses  maux de ventre persistent et elle devient de plus en plus maigre. J’ai fait un entretien individuel avec elle pour mieux comprendre ce qu’elle a exactement et la conseiller. 
14 h 30.

Rendez-vous pour les collégiens de Belinta, Abattoir et Aranta. Ceux qui sont en classe de 3ème suivent un soutien scolaire avec Lanto. Les autres suivent une animation. 
Jeudi

8 h. Départ pour le cirque rouge. Arrivée à 9 h pour rencontrer la grand-mère de Jessé et mettre en place la reconstruction de sa maison avec le menuisier, définir la liste des matériaux nécessaires (dans un premier temps, nous avions reçu une liste démesurée). Puis rencontre avec des jeunes du quartier qui pourront aider la grand-mère pour la construction.  
Au retour, nous nous sommes arrêtés chez Camille et Ravaka. Les filles sèchent souvent l’école, elles s’absentent de 2 à 3 jours par semaine sans motif précis, ni explications. Nous espérions rencontrer les 2 parents mais il y avait que la maman, ce qui ne résout pas trop le problème car elle a peur de passer outre la décision de son mari. Nous lui avons donné un autre rendez-vous et l’avons obligée à passer rencontrer la directrice de l’école de ses filles.
Rencontre avec les familles des enfants qui suivent le programme CODINE (sensibilisation à l’usage de tablettes) à l’Alliance Française.

13 h 30.

Départ pour Andohagara pour le potager.


Programme du jour : la préparation des plates-bandes (labourer, mettre des engrais), le semis des légumes  (courges, concombres, piments, radis, angivy…), le renforcement des clôtures et la protection de l’espace des cultures en cas de fortes pluies.
Vendredi

 8 h 30. L’équipe se réunit au local pour les préparations et mises au point des animations qui se dérouleront l’après midi et le samedi matin. Ce vendredi matin aussi est le jour ou nous avons donné rendez vous aux familles qui veulent s’entretenir avec nous. Les mamans attendent avec impatience ce jour pour pouvoir parler de leurs problèmes, leurs besoins ou leurs projets. Ce vendredi matin, nous ne partons pas du local sans avoir reçu toutes les personnes qui sont venues.
13 h 30.

L’équipe se sépare, deux personnes à Belinta et deux à Andohagara. Je suis à Andohagara qui aura 2 activités : une initiation au rugby pour les jeunes (animée par Melek) et l’animation normale avec les enfants bénéficiaires qui sont en classes de primaire.
Samedi

 8 h 30. Rendez  vous avec les enfants d’Aranta et d’Abattoir pour l’animation et le soutien scolaire.  Suivent le soutien scolaire les enfants qui sont en CM2 et ceux qui ont du retard en classe.
13h 30.

Rassemblement des 12  enfants du programme CODINE de l’Alliance Française, animé par un intervenant d’Orange Madagascar.

Faire que les enfants de Belinta et d’Andohagara puissent prendre le bus à temps pour qu’ils ne soient pas en retard à l’Alliance Française. La formation commence à 14 h 30 et se termine à 16 h 30.

L’équipe reste sur place jusqu’à ce que les enfants soient tous repartis chez eux
 
 



Créer un site
Créer un site