Activité de décembre 2016


En décembre, la saison des pluies est déjà bien entamée à Madagascar.

Et tous les gens qui peuvent disposer d’un lopin de terre retournent la terre, enlèvent les mauvaises herbes, plantent et sèment rapidement afin d’obtenir les premières récoltes en mars.

’est donc un mois très actif.

Les familles pensent aussi aux fêtes de fin d’année. Noël est davantage fêté que le nouvel an, probablement à cause de l’imprégnation religieuse chrétienne de la grande majorité de la population.

Pour les familles pauvres comme celles de nos enfants bénéficiaires, c’est une période difficile : l’extrême dénuement se ressent plus douloureusement dans un tel contexte de fêtes. 
Comment faire la fête lorsqu'on ne mange pas tous les jours
Comment faire la fête lorsqu'on ne mange pas tous les jours
La qualité de l'enseignement est médiocre Et la durée de présence réelle à l'école tend à se réduire
La qualité de l'enseignement est médiocre Et la durée de présence réelle à l'école tend à se réduire

Un premier trimestre escamoté


La rentrée, prévue le 2 octobre (ce qui est déjà très tard), a eu lieu effectivement le 16 dans les écoles publiques.


Le manque de mobilier et de matériel pédagogique a été invoqué par les autorités des établissements. Puis, le sommet de la Francophonie a donné lieu à une semaine de fermeture des écoles du 23 au 30 octobre.

Puis la rentrée solennelle des écoles, cérémonie traditionnelle sans réel intérêt, sinon celui d’offrir aux enseignants une nouvelle semaine de congés, …


Au bout du compte, les enfants des écoles publiques auront été scolarisés ce « trimestre » seulement  7 semaines.  
Préparation de la fête de Noël
Nous avons débuté la préparation de la fête de Noël avec les enfants dès le début du mois, surtout pendant les animations hebdomadaires : chansons, récitations, danses.
Le choix des cadeaux a été difficile cette année, essentiellement à cause de l’augmentation des prix. Nous avons convenu d’une moyenne de coût de 10 000 ariary (2,80 euros) par enfant (+ les bonbons, les biscuits et les boissons).

Nous avons arpenté les rues commerçantes de la ville pour comparer les prix. Les achats ont été effectués du 13 au 15 décembre. 82 cadeaux (80 enfants scolarisés et 2 enfants handicapés). Il nous restait beaucoup de vêtements, apportés par les stagiaires infirmières de 2016 et par Jean Paul. Tous les enfants ont ainsi pu avoir un paquet de vêtements. Les nouveaux bénéficiaires en ont eu davantage. 
Les enfants étaient tous très heureux et  impatients de connaitre leurs cadeaux. 

Nous avons été surpris : les enfants sont tous venus très propres, avec des vêtements venant d’être lavés. Une petite fille de 8 ans, nouvelle bénéficiaire, a dit : « Il faut que je sois propre pour que le père Noël  ait envie de me donner un cadeau ».

Nous avons dû improviser pour le rôle du père Noël car la personne prévue pour le faire est tombé malade au dernier moment. Mais tout s’est bien passé. Beaucoup d’enfants ont demandé : « Pourquoi le père Noël est devenu noir ? Les autres années, il était blanc ! ». 
Une maison pour Marchelin

Nous avons partiellement financé la construction d’une nouvelle maison pour une famille d’Andohagara.

Le père est invalide, la mère casseuse de pierres. Ils ont 11 enfants à charge. Ils vivent  à 13 dans une maison de 9 m2 dont le « satrana » (feuilles) qui sert de murs et de toit est pourri. La maman nous a demandé de l’aide. Elle a pu acheter une partie des matériaux. Nous avons fourni les bois ronds de charpente, les planches pour les murs et le ciment pour la dalle.

La maman a dit : « Je suis responsable de ma famille et je dois faire de mon mieux. Mais là, j’ai besoin d’un coup de pouce ». 
Améliorer sa vie

Une maman bénéficiaire de la formation en vannerie a réussi à ouvrir un petit commerce de légumes et de charbon.

Elle a fabriqué beaucoup de paniers à la suite de la formation, les a vendus. Puis elle a décidé d’utiliser le bénéfice pour son fonds de commerce.

Nous ne sommes pas intervenus, sinon pour l’encourager moralement. Sa démarche montre une volonté concrète d’améliorer la vie de sa famille. 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement